Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 23:53

uncommonreader.jpg

 

Auteur: Alan Bennett

 

Court Résumé:

La reine d’Angleterre suite à sa rencontre avec une bibliothèque ambulante se prend de passion pour la lecture. Il ne s’agit plus pour elle de la lecture en tant que devoir pour s’informer, mais de la lecture pour le plaisir. Comment cette nouvelle obsession va-t-elle influencer son comportement à la cour et face à ces sujets ? C’est ce que tente d’imaginer ici l’auteur.

 

Mon avis perso :

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de lire ce livre et  j’évitais au maximum de lire tous les avis que je voyais très souvent sur le blogs pour garder le plus possible un  regard neuf et sans a priori lors de ma lecture. En fait, il m’a plutôt fallu une oreille attentive car je suis tombée par hasard sur la version de ce livre en audiobook lu par l’auteur en personne.

 

C’était la première fois que je faisais l’expérience d’une « lecture » complète d’un livre sous ce format. Je dois dire que c’était assez plaisant et le grand avantage est que cela m’a permis de faire beaucoup d’autres choses pendant ce temps là. De plus, la lecture était en anglais ce qui est encore un point positif et m’a permis d’entendre encore une fois un pur accent British comme je les aime.

 

Mais tout de même ce n’est pas pareil, en particulier lorsque le sujet du livre est aussi une réflexion sur la lecture et le rapport que notre société entretien avec cette activité. C’est en effet ce qui est intéressant dans cette histoire. La reine qui a, tout au long de sa vie, côtoyer des écrivains célèbres au cours de nombreuse cérémonie officielles s’aperçoit, une fois son amour pour la lecture découvert, qu’elle a raté là de nombreuses occasions de pouvoir discuter avec de nombreux auteurs dont elle apprécie désormais énormément les œuvres.  Mais tout ceci n’est pas si simple, car même lorsqu’elle tente d’organiser une rencontre avec des écrivains contemporains elle se trouve exclue et déçue.

 

On peut se dire que cette déception est en partie due à son éducation qui ne lui a pas appris à discuter de manière simple et sincère. Mais je pense que l’on peut tous se reconnaître dans cette situation. Parfois on a beau avoir énormément avoir apprécié un livre que lorsqu’on se retrouve face à son auteur on peut se retrouver muet ne sachant que dire, ou alors être complètement déconcerté car l’image souvent idéalisée que l’on s’était faite de l’auteur ne correspond pas du tout à la réalité qui se trouve en face de nous.

 

queenreading.jpg

 

Il est intéressant de voir aussi de quelle manière une activité qui a toujours été valorisée, lorsqu’elle n’a plus pour but premier l’apprentissage de faits précis mais consiste juste en un divertissement, se retrouve reléguée dans le domaine de l’inutilité et de la bouffonnerie. A partir du moment où la reine se met à lire presque constamment, plus personne ne semble la prendre au sérieux. Et inversement elle ne prend plus personne au sérieux. Happée par ses lectures, elle évolue dans un univers qui n’a plus rien de commun avec le monde dans lequel ses conseillers vivent encore.

 

C’est également une belle rétrospective sur la littérature britannique. De nombreux auteurs (souvent des classiques) sont cités. Et ça fait toujours plaisir d’entendre faire référence à eux : souvenirs d’heureuses lectures.

 

Enfin, ce livre est bourré d’humour et nous présente de nombreuses situations les plus improbables les unes que les autres où le but de nombreux personnages est d’empêcher coûte que coûte la reine de lire au risque de la contrarier. La fin est d’ailleurs très bien trouvée. Je me demande ce que Sa Majesté en a pensé…

 

Temps mis pour l’écouter : 2h environ

 

Note : 16/20

 

 

Les 3 premières phrases :

 

At Windsor it was the evening of the state banquet and as the president  of France took his place beside Her Majesty, the royal family formed up behind and the procession slowly moved off and through into the Waterloo Chamber.

“Now that I have you for myself”, said the Queen, smiling to left and right as they glided through the glittering throng, ‘I’ve been longing to ask you about the writer Jean Genet.”

“Ah”, said the president, “Oui.”

 

Récemment lu part Kathel qui l'a trouvé très drôle et également par BelleSahi qui n'a pas du tout accroché.

 

Benett.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lapinoursinette 17/11/2010 12:45



C'est une des grandes questions : qu'en a pensé The Queen?!


Un bon moment de lecture (en livre et en français pour moi!!)



LN 17/11/2010 23:21



Bonne question en effet ;-)



yueyin 03/11/2010 18:18



a ce livre me fait terriblemetn envie mais sur papier pour moi :-)))les audiobooks en anglais me perdent à tous les coups :-(



LN 03/11/2010 18:37



Au départ j'avais prévu de le lire, mais comme j'ai eu l'occasion de pouvoir l'écouter, j'en ai profiter :-)



Ys 28/10/2010 15:13



C'est vrai, j'ai noté plein d'auteurs en lisant ce livre, qui m'a bien fait sourire, parce que cette reine-là est quand même bien plus sympathique que son modèle !



LN 28/10/2010 16:38



C'est aussi pour ça que j'ai aimé ce livre, pour toutes ces références qui nous donne plein d'idées de lectures :-)



Lilibook 28/10/2010 11:28



Il plaît bien ce livre ! je ne l'ai pas encore lu



LN 28/10/2010 16:38



Il est très sympa et très rapide à lire :-)



mango 26/10/2010 17:02



J'ai très envie de le lire aussi mais quel est donc ce gros livre qu'a devant elle la reine sur la photo? Je n'arrive pas à deviner!



LN 26/10/2010 17:25



Oui la reine est effectivement une grande lectrice et n'a que des lectures hautement intellectuelles sur des sujets très variés ;-)



Lectures en cours

En ce moment je lis :

 

Dans-les-forets-de-Siberie.jpg

 

 com-digitale-expliquee-a-mon-boos.png

 

 

Pages