Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 23:18

apocalypsebebe

 

Auteur : Virginie Despentes

 

Court Résumé :

Pas de chance pour Lucie, la gamine, Valentine, qu’elle était entrain de filer s’est fait la malle et sous ses yeux en plus ! Lucie est la plus nulle des détectives, ça ne l’intéresse pas. D’ailleurs rien ne l’intéresse. Mais là, elle n’a pas le choix si elle veut garder son boulot:elle doit tout mettre en place pour retrouver Valentine ; son patron a été plus que clair sur ce point. C’est à ce stade de l’histoire qu’apparaît La Hyène. Lesbienne énigmatique, au charme perturbant et glacial. Lucie devra faire équipe avec elle pour retrouver Valentine et remporter sa prime.

 

Mon avis perso :

Pffiou ! On m’en avait tellement fait tout un plat de cette Virginie Despentes que je m’attendais à être choquée à chaque bout de phrase et que j’aurais envie de fermer immédiatement ce livre et disant l’air dégouté : « Non, c’est bien ce que je pensais : ce n’est vraiment pas pour moi ! »

 

Que nenni ! J’ai lu ce livre assez facilement, malgré certaines longueurs dans l’histoire qui m’ont effectivement donné envie d’abandonner tellement j’avais l’impression que l’intrigue piétinait. L’écriture est fluide, le style « rentre dedans » et les descriptions parfois très crues en effet. Mais de là à être choquée, il ne faut pas exagérer. Moi, ça m’a plutôt fait sourire, voire même rire.

 

Ah ça c’est sûr, j’imagine qu’on ouvre souvent un livre de Virginie Despentes pour être secoué, entendre parler de sujet habituellement tabous avec des scènes obscènes. Et pour le coup on n’est servi ! C’est parti pour le vocabulaire traditionnel des « ch**te », « p*te », « bi*e » et autre « en***é » à la pelle ! Ce qui est surtout remarquable ce sont les associations de mots et d’expressions qui renforcent encore les images des scènes décrites. Mais ces nouvelles expressions ainsi formées sont plus intéressantes par leur originalité et l’effet un peu loufoque qu’elles produisent. On trouve aussi un peu de douceur dans ce monde de brutes comme avec  "Dompteuse de lourds", formule que j'ai beaucoup appréciée.

 

J’ai bien aimé également l’alternance dans la narration. Un chapitre sur deux, c’est Lucie, la détective paumée, qui nous raconte l’histoire de son point de vue. Puis, le chapitre suivant, nous avons droit à la version d’un autre personnage mais avec cette fois-ci un narrateur neutre qui ne fait que décrire de l’extérieur les scènes et les sentiments. J’ai trouvé ce procédé assez intéressant parce qu’au final le lecteur fini par s’identifier de plus en plus au personnage de Lucie. On devient vite cette fille un peu perdue au milieu de cette histoire et qui ne sait plus très bien quoi faire pour réussir sa mission ou tout bonnement pour vivre.

 

Par contre j’ai trouvé la fin extrêmement décevante. Pendant tout le récit j’espérais une apothéose finale qui remontrait le niveau de l’histoire qui s’enlise très souvent et s’enfonce dans des méandres inutiles. Mais non! On se retrouve avec cette fin bidon et pour le coup on referme vraiment le livre en ce disant : « Tout ça pour ça ! Ah bah alors là je suis déçue ! »

 

Les personnages peuvent être un peu intrigants au premier abord, mais, quand on commence à les connaître, ils deviennent très vite horripilants. Valentine est une petite fille pourrie gâtée qu’on a envie de gifler dès qu’on la voit apparaître parce qu’on sait qu’elle va immédiatement faire une connerie dont on n’a pas envie d’entendre parler. Lucie est tellement empêtrée de sa petite personne que même en la secouant très fort, on a l’impression que rien ne pourra en sortir. Enfin La Hyène, qui est sensée être un personnage fort et énigmatique, m’a exaspérée au plus haut point avec sa trop grande confiance en elle totalement surjouée.

 

Evidemment je ne pense pas être la plus qualifiée pour savoir si un livre doit mériter ou non le prix Goncourt. Mais, pour moi, la principale caractéristique d’un prix littéraire est qu’il doit récompenser un ouvrage qui par sa qualité stylistique, son histoire ou les thèmes abordés entre autres, apporte quelque chose de nouveau et d’exceptionnel à la littérature. Ici, dans Apocalypse Bébé, je ne vois rien de tout cela. Ça se laisse lire, on suit parfois avec intérêt certaines péripéties. Mais ça s’arrête là. Pas de quoi casser trois pattes à un canard.

 

Nombre de pages : 343

 

Temps mis pour le lire : 3 semaines

 

Note : 13/20

 

Les 3 premières phrases :

 

Il y a longtemps de ça, j’avais encore trente ans. Tout pouvait arriver. Il suffisait de faire les bons choix, au bon moment.

 

 

Merci à PriceMinister sans qui je n’aurais sans doute jamais eu l’idée de me lancer dans cette lecture.

 

Lire aussi l'avis de Theoma qui a beaucoup aimé.

 

virginie_despentes.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yv 03/01/2011 17:02



Je crains que cette année, l'académie Goncourt ait plus fait dans le spectaculaire, voire le "people" que dans la littérature !



LN 03/01/2011 23:40



Oui malheureusement...



Laeti (histoires-de-livres) 29/12/2010 15:11



j'en ai beaucoup entendu parler mais, il ne me tente pas trop :(



LN 29/12/2010 17:10



Je ne pense pas que ça me laissera un souvenir impérissable...



silvi 14/12/2010 06:19



je viens de lire ce roman, mon 1er de V Despentes, et j'ai beaucoup aimé. je suis assez d'accord dans l'ensemble de ta critique et notamment la fin qui laisse un petit goût de final rapide un peu
bâclé.  L'écriture est originale, mais pas surprenante, cette écrivain est réputée pour faire dans le trash, donc je m'attendais bien à qq descriptions assez "soutenues". j'essaierai bien un
autre ce ses romans,  par curiosité ......



LN 14/12/2010 09:35



Je ne suis pas sûre d'avoir assez aimer pour essayer un autre de ses romans. Mais qui sais, à l'occasion, si je tombe sur un de ses premiers romans pourquoi pas.



Géraldine 28/11/2010 14:19



La prose de Virginie Despentes ne m'a pas plus du tout quand je les lu il y a quelques année et j'avoue ne pas avoir envie de m'y replonger. J'ai bien d'autres auteurs à privilégier !



LN 28/11/2010 15:51



Oui, je ne pense pas faire un nouvel essai avec cette auteure pour l'instant.



Hathaway 10/11/2010 09:37



J'ai toujours bien envie de le lire, on en parle tellement ! J'ai envie d eme fair ema propre idée !


(j'étais sure de t'avoir dans mon GR mais je me suis rendue compte que non... erreur réparée!)



LN 10/11/2010 09:55



C'est plus par curiosité que je l'ai choisi comme on en parle beaucoup. Merci pour l'ajout dans ton GR :-)



Lectures en cours

En ce moment je lis :

 

Dans-les-forets-de-Siberie.jpg

 

 com-digitale-expliquee-a-mon-boos.png

 

 

Pages