Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 15:27


 

Auteur: Franz Kafka

 

Court résumé: A travers une lettre qu’il n’a jamais eu le courage de faire parvenir à son père, Franz Kafka s’adresse à la personne qui selon lui a le plus marqué sa conception du monde et qui fut la source de ses problèmes.

 

Mon avis perso : Etant allée récemment visité le musée de Franz Kafka à Prague, j’étais très motivée pour me faire une nouvelle idée (meilleure cette fois-ci) de l’œuvre Franz Kafka. D’après ce que j’avais retenu de ma visite au musée, ce fut sa relation avec son père qui détermina par la suite toutes les décisions qu’il prit dans sa vie et sa vision du monde. Pour lui en effet, seul comptait la réaction qu’aurait son père lorsqu’il portait un jugement sur ses actions. Je dois dire que je n’ai peut-être pas choisi le meilleur livre pour me réconcilier avec Kafka. En effet, il m’a pas mal énervée dans le rôle de la pauvre victime incomprise de son père et du reste du monde. Effectivement son père ne devait pas être l’homme le plus subtile et l’on peut comprendre comment pouvait s’interroger à chaque fois devant son fils si différent de lui. Cette lettre aurait peut-être plus d’intérêt si elle avait réellement été envoyée à son destinataire plutôt que d’être seulement publiée pour être accessible à tous.  Sinon, elle  a quand même un certain intérêt pour le lecteur intéressé par l’histoire familiale de Kafka. C’est à peu près la seule chose qui m’a plu dans ce livre. On y apprend les relations qui existaient entre les différents membres de la famille et l’atmosphère qui régnait dans la maison familiale. Mais en ce qui concerne réellement les sentiments exprimés dans la lettre dès le départ j’ai eu un peu l’impression qu’on tournait en rond.

 

Nombre de pages : 99


Temps mis pour le lire : 3 jours


Note : 11/20


Les 2 premières phrases :


Très cher père,

Tu m’as demandé récemment pourquoi je prétends avoir peur de toi. Comme d’habitude, je n’ai rien su te répondre, en partie justement à cause de la peur que tu m’inspires, en partie parce que la motivation de cette peur comporte trop de détails pour pouvoir être exposée oralement avec une certaine cohérence.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Je n'ai rien lu de Kafka, ce n'est pas faute de ne pas en entendre parler pourtant. Peut être que son nom évoque pour moi quelque chose de compliqué et d'innaccessible (mais où est-ce que je suis allée trouver ça..)
Répondre
L
<br /> Je pense que ce n'est pas loin de la vérité. Il était assez torturé ce petit bonhomme ;-)<br /> <br /> <br />
C
J'adore la Lettre au père de Kafka !
Répondre
P
Je passe mon tour sur celui-ci!
Répondre
L
<br /> Oui je ne crois pas qu'il soit indispensable :-)<br /> <br /> <br />